Vente de plants et bulbes agricoles pour professionnels et particuliers. Livraison offerte dès 100€ d'achat.

Nos Oignons Bio en vente

Commandez vos Oignons Bio

Rechercher un produit

Catégories

Informations

Livraison offerte dès 100€

Bénéficier de la livraison offerte à partir de 100.00 € HT d’achat. Voir toutes les conditions de livraisons.

Afficher tous les 3 résultats

Indisponible

Oignon Bio 1 kg : Red baron 10/21

Bulbe potager : Oignon Biologique.

A partir de 11,08 HT
Indisponible

Oignon Bio 1 kg : Setton 10/21

Bulbe potager : Oignon Biologique.

A partir de 6,72 HT

Oignon Bio 1 kg : Sturon 10/21

Bulbe potager : Oignon Biologique.

A partir de 6,72 HT

Informations complémentaires sur les Oignons Bio

Prix et variétés des Oignons Bio

Prix unitaire HT, selon la quantité

Périodes des Oignons Bio

Fiche Technique des Oignons Bio

Tous nos conseils sur la plantation, la culture et la récolte

Nos différentes variétés de bulbes d’oignons ?

La culture des oignons

L’oignon est une plante condimentaire facile à faire pousser et à entretenir. Caractérisé par une saveur et odeur assez forte, il est utilisé en cuisine aussi bien cru que cuit.

Les bulbes d’oignons se mettent en terre de fin février à début avril. Plantez-les à une profondeur de 3 centimètres et recouvrez de terre. Espacez chaque bulbe d’oignons de 15 à 20 centimètres. L’oignon apprécie les exposions ensoleillées. 

Les variétés d’oignons

L’oignon Sturon : est un oignon jaune, qui se sème de février à avril pour une récolte de juillet à septembre. Il possède un goût assez prononcé, un très bon rendement ainsi qu’une excellente durée de conservation.
L’oignon Setton : est un oignon jaune à formé allongé avec un goût assez fort. C’est une variété qui possède de bon rendement aussi, ainsi qu’une excellente conservation. Il se met en terre de février à avril pour une récolte de juillet à aout.
L’oignon Red Baron : est un oignon rouge, la période de semis est entre mars et avril pour une récolte en été, ils conservent moins longtemps que les oignons blancs mais sa saveur est plus douce.

Comment cultiver les oignons ?

Quel sol choisir pour la plantation des oignons ?

En premier lieu, il fait avoir conscience que le délai de rotation souhaitable est assez long : 6 ans minimum, 8 à 10 ans conseillés. Cette durée est valable pour les autres alliacées tels que l’échalote, le poireau, l’ail.

Les sols argilo-limoneux et profonds (profondeur du sol exploitable par les racines d’au moins 40 cm) sont préférés aux sols légers pour leur rétention en eau. Cependant, les sols battants sont à éviter afin de permettre une meilleure levée et un peuplement régulier. Les sols caillouteux ne sont pas recommandés car ils peuvent infliger des blessures à la récolte.

En préparation de sol, un labour de 20 centimètres limite de manière optimisée la présence des adventices au semis.

Sur semis plus tardifs (entre fin avril et début mai), le faux-semis est conseillé pour une meilleure maîtrise du désherbage. En fonction de la date de semis, plus les faux-semis seront nombreux, plus efficace sera la désintégration d’adventices. Une préparation finale en surface (comprise entre 2 et 5 cm) sera réalisée juste avant le semis pour constituer le lit de semences.

Plantation des oignons

  • Ameublissez le sol, incorporer du compost si nécessaire (de préférence en automne)
  • Planter les bulbes d’oignons de fin février à début avril juste assez profondément pour que les pousses soient à la surface de la terre
  • Espacer les rangs de 25 cm et conserver une distance  d’au moins 15 cm dans la rangée
  • Désherber régulièrement les mauvaises herbes

La fertilisation

Un large éventail d’engrais organiques fonctionne… Ils peuvent être apportés soit en fumure d’automne, soit en fumure de printemps. Un apport additionnel d’engrais azoté peut s’effectuer à l’implantation. A la période mars-avril, la minéralisation est lente et la disponibilité de l’azote sera progressive jusqu’au commencement de la bulbaison (c’est-à-dire au stade de 8 à 10 feuilles). Malgré cela, un excès d’azote sur cette durée sensibilise l’oignon au mildiou et au botrytis.

A partir de fin juin – début juillet, au moment de la bulbaison, on ne réalise ordinairement pas d’autre apport d’azote car la minéralisation est très forte. On évite ainsi les risques d’excès pouvant provoquer maladies au niveau des feuilles, ou alors baisse de fermeté des bulbes et donc une mauvaise conservation. Au contraire, la fumure potassique améliore la conservation. Les besoins intégraux de la culture sont estimés à 120 unités d’azote, 80 unités d’ acide phosphorique, 160 unités de potasse.

Le désherbage

Les oignons, à la manière de ses collègues ail et échalotes, ne couvrent jamais assez convenablement le sol de sorte à faire face aux mauvaises herbes. Se rajoute à cela la période entre le semis et la réalisation des premiers binages, qui est assez longue et provoque un développement des adventices.

Une bonne combinaison des interventions (faux semis, thermique, binage mécanique) sera la seule solution pour limiter les 1 ou 2 désherbages à la main qui resteront nécessaires pour une bonne culture de l’oignon. Ces passages demandent une main-d’œuvre conséquente à hauteur de 150 heures par Ha de culture.

Le désherbage thermique permet de contrôler les premiers stades seulement de la culture, contrairement à la pratique de faux semis qui se fait avant implantation de la culture (mais qui n’est pas toujours possible).

Pour les oignons de semis : un traitement à la flamme sur la ligne peut être accompli en post-semis / pré-levée jusqu’au début de la levée. De la sortie de terre au stade 4 feuilles, les oignons sont sensibles à la chaleur. Toutefois, un brûlage est réalisable dès les stades 1ère feuille à 2ème feuilles, en direction du rang de plantation si les adventices ne sont pas trop étendues. Malgré la possible brûlure de la feuille, l’oignon repousse hâtivement.

Pour les oignons bulbilles : le brûlage ne pourra être réalisé en post-semis. Il faudra attendre le stade « pointe », lorsque les feuilles restent encore soudées entre elles. A partir de là, les oignons souffrent peu et repoussent très rapidement quand la feuille est atteinte.

Comment cultiver les oignons ?

La fertilisation

Un large éventail d’engrais organiques fonctionne… Ils peuvent être apportés soit en fumure d’automne, soit en fumure de printemps. Un apport additionnel d’engrais azoté peut s’effectuer à l’implantation. A la période mars-avril, la minéralisation est lente et la disponibilité de l’azote sera progressive jusqu’au commencement de la bulbaison (c’est-à-dire au stade de 8 à 10 feuilles). Malgré cela, un excès d’azote sur cette durée sensibilise l’oignon au mildiou et au botrytis.

A partir de fin juin – début juillet, au moment de la bulbaison, on ne réalise ordinairement pas d’autre apport d’azote car la minéralisation est très forte. On évite ainsi les risques d’excès pouvant provoquer maladies au niveau des feuilles, ou alors baisse de fermeté des bulbes et donc une mauvaise conservation.

Au contraire, la fumure potassique améliore la conservation. Les besoins intégraux de la culture sont estimés à 120 unités d’azote, 80 unités d’ acide phosphorique, 160 unités de potasse.

Le désherbage

Les oignons, à la manière de ses collègues ail et échalotes, ne couvrent jamais assez convenablement le sol de sorte à faire face aux mauvaises herbes. Se rajoute à cela la période entre le semis et la réalisation des premiers binages, qui est assez longue et provoque un développement des adventices.

Une bonne combinaison des interventions (faux semis, thermique, binage mécanique) sera la seule solution pour limiter les 1 ou 2 désherbages à la main qui resteront nécessaires pour une bonne culture de l’oignon. Ces passages demandent une main-d’œuvre conséquente à hauteur de 150 heures par Ha de culture.

Le désherbage thermique permet de contrôler les premiers stades seulement de la culture, contrairement à la pratique de faux semis qui se fait avant implantation de la culture (mais qui n’est pas toujours possible).

Pour les oignons de semis : un traitement à la flamme sur la ligne peut être accompli en post-semis / prélevée jusqu’au début de la levée. De la sortie de terre au stade 4 feuilles, les oignons sont sensibles à la chaleur. Toutefois, un brûlage est réalisable dès les stades 1ère feuille à 2ème feuilles, en direction du rang de plantation si les adventices ne sont pas trop étendues. Malgré la possible brûlure de la feuille, l’oignon repousse hâtivement.

Pour les oignons bulbilles : le brûlage ne pourra être réalisé en post-semis. Il faudra attendre le stade « pointe », lorsque les feuilles restent encore soudées entre elles. A partir de là, les oignons souffrent peu et repoussent très rapidement quand la feuille est atteinte.

L’irrigation

S’il ne pleut pas, une contribution en eau est essentielle au semis pour obtenir une levée rapide et homogène (de 8-10mm). A partir du stade 6-7 feuilles, il faut absolument effectuer des ajouts en eau pour développer l’appareil foliaire.

La période la plus délicate pour un stress hydrique se situe pendant la phase de grossissement du bulbe d’oignon où la consommation est maximale.

On peut conclure sur le fait que l’irrigation est proportionnelle au grossissement du bulbe.

Comment récolter des Oignons ?

La récolte des oignons

La récolte se fait lorsque que 2 tiers des feuilles ont séché. La récolte de l’oignon se fait manuellement.

Après le déterrage il faut laisser les bulbes déracinés dans le champ pendant quelques jours afin qu’ils puissent sécher.

Puis il faut procéder à un deuxième séchage dans un bâtiment ou un tunnel pouvant être mis entre 25 et 30 degrés pendant 5 jours.

Et pour finir la dernière étape du séchage est de les laisser pendant deux semaines à une température de 20 degrés.

Informations complémentaires

Les maladies

Les deux principales maladies de la culture d’oignons sont :

  • La brûlure des feuilles : botrys suqamosa. C’est un champignon qui affecte tous les stades de la culture, il se caractérise par l’apparition de taches rondes et ovale sur le feuillage uniquement, provoquant le dessèchement des feuilles. Ce champignon peut se conserver plusieurs années après la plantation dans le sol. Les dégâts de cette maladie sont irréversibles et très rapides.
  • Ainsi que le mildiou (apparition de tache brune ou blanche comme de la moisissure sur les feuilles)

Ces deux maladies interviennent principalement lorsque le temps est doux et avec une humidité élevée.

Pour éviter ces maladies on peut choisir des variétés plus tolérantes ou résistante mais aussi utiliser des traitements au cuivre contre le mildiou qui sont autorisé en agriculture biologique.

0

Demandez votre devis personnalisé.

Formulaire de Devis

Note: Les données présentées seront utilisées uniquement pour vous contacter au sujet de votre demande de devis.


Si vous avez plusieurs variétés différentes ou plants, dites nous vos quantités précises (Minimum de 200 plants par demande).

Adresse de livraison

Veuillez nous fournir l'adresse de livraison pour inclure les frais d'expédition dans le devis.


Formulaire de contact

Vos informations

Faites-nous savoir comment vous contacter.


Comment pouvons-nous vous aider ?

Posez-nous votre question ou laissez un commentaire et nous reviendrons vers vous très rapidement.


Numéro de commande, facture ou devis.