RACINES D’ENDIVES BIOLOGIQUES

PLANTS D’ENDIVES BIOLOGIQUES

Nos variétés de racines d'endives bio

  • FAKIR
  • BINGO
  • VINTOR
  • FESTIVE (ROUGE)

Contactez-nous pour obtenir un devis personnalisé. Téléphone : +33 (0)7 67 11 89 79 / Email : info@plants-pro.com
Toutes nos racines d’endives sont certifiées biologiques.

La livraison des racines d’endives s’effectuera à partir de mi-décembre.

La composition de l’endive

Qu’est-ce qu’une endive ? De quoi est-elle composée ?

L’endive est une plante vivace, c’est un légume du potager à faible teneur en calories. L’eau est l’élément prédominant dans sa composition. Elle contient des quantités appréciables de vitamines C B et A avec une forte présence de folates (l’endive en couvre 43 % des apports recommandés pour les hommes et les femmes de 20 à 39 ans ayant une activité physique modérée). C’est le légume le plus riche pour cette vitamine.
Cet aliment contient également d’autres ingrédients actifs antioxydants capables d’inhiber l’activité carcinogène.
Les minéraux les plus abondants, bien qu’en quantités discrètes, sont le calcium, phosphore, fer et potassium, les deux derniers étant les plus abondants. Cependant, calcium et fer présents dans l’endive ne sont pas assimilés aussi bien que ceux d’origine animale, car les fibres végétales interfèrent avec l’absorption au niveau intestinal.
D’autre part, les feuilles d’endive contiennent des principes amers, comme l’intibine, qui stimulent l’appétit, favorisent la digestion et augmentent l’activité de la vésicule.

Analyser les conditions pour la culture de l’endive

Que faut-il préparer préalablement ?

Il sera nécessaire de préparer 3000 à 4000 kg de paille et 300-400 mètres carrés de plastique pour un hectare de culture d’endive.

Dans quel sol planter mes racines d’endives ?

Il est conseillé de cultiver l’endive après une culture de céréales, mais pas après des haricots, des carottes, des betteraves ou des pommes de terre. 
Les sols légers, sablo-argileux ou sablonneux sont les plus adaptés à la culture de l’endive, bien que les sols excessivement sablonneux donnent des « chicons » de densité pas très bonne. Le pH doit demeurer neutre ou légèrement alcalin. Les sols salins sodiques qui produisent des nécroses et des bordures de feuilles doivent être évités, ainsi que les sols très fertiles.

Préparer son sol à la culture de l’endive.

Pour la préparation du sol, les opérations suivantes sont effectuées successivement :

  • labour, en moyenne (25-30 cm) ;
  • le hersage et/ou le fraisage pour affiner et niveler la surface.

Le sol doit être particulièrement frais, profond et bien drainé pour faciliter la pénétration des racines, éviter la pourriture des racines et l’asphyxie. La possibilité de mécaniser à la fois la pose du film de polyéthylène noir et la transplantation peut économiser beaucoup de temps, surtout si vos films sont biodégradables.

Quel température/climat pour la culture de l’endive ?

L’endive est une plante très rustique et ne demande pas un climat exigeant. La température optimale pour le développement de la culture d’endive est de 14 à 18 º C pendant la journée et de 6 à 8 ºC la nuit, mais avec des limites entre 5 et 30 ºC, bien que l’endive puisse résister à des températures inférieures à 0 ºC. Dans la zone méditerranéenne (bassin méditerranéen), les cycles de culture varient de 90 jours en été/automne à 140 jours en hiver/printemps. Dans les zones moins chaudes, l’endive est cultivée dans des serres pendant les mois d’hiver.

La plantation de l’endive

De la graine d’endive à la racine d’endive ?

L’endive est semée dans un lit de semences, dans des plateaux en polystyrène. Elle est aussi largement utilisée pour le semis en bloc carré de tourbe pressée de 3 x 3 ou 4 x 4 cm. Les cycles de semis varient de 30 à 50 jours selon la période de l’année, l’emplacement et le type de lit de semence. La température pour une germination optimale des graines d’endive est un lieu présentant une température de 18-20 ºC avec une humidité relative de 90-100 %. La température optimale pour le cycle de croissance dans le lit de semences est de 16-25 º C. Les températures froides dans les premiers stades induisent l’élévation de la plante à une fleur prématurée. Cela se produit au printemps et au début de l’été dans les cultures extérieures. C’est pourquoi il faut les semer dans un lit de semence chauffé.
Si vous ne remplissez pas les conditions présentes pour effectuer vos semis, préférez acheter vos endives en godets sous forme de racines.

Comment et quand planter mes racines d’endives ?

La transplantation de l’endive se fait lorsque le plant remplit la motte de racines et que la hauteur de la feuille atteint une hauteur de 5-6 cm. La plantation peut être faite avec une planteuse, où l’uniformité d’enracinement et l’homogénéité de la culture est améliorée. Lorsque du plastique est utilisé dans le rembourrage de la table il existe des planteurs qui peuvent l’incorporer au moment de la plantation. La période de plantation varie de la fin de l’hiver pour la production printanière à la fin de l’été.

 

Quelle densité de plantation pour mes racines d’endive ? Combien d’endive dois-je planter par m² ?

Les endives frisées (feuille fendue et feuille lisse) sont cultivées avec une densité de plantation de 50.000-60.000 pieds/ha. Ce sont des endives d’un poids de 1 à 2 kg/pièce.

Quelle distance entre les endives ? Quelle mode de culture ?

Le système de plantation affiche des distances entre les rangées de 0,4 m avec un espacement sur la rangée de 0,4 m – 0,35 m, de manière à obtenir une densité de culture de 55.000-60.000 pieds/ha. L’endive peut également être cultivée en quinconce. L’arrangement du sol avec des sillons permet un meilleur drainage de l’eau de pluie d’irrigation ou de pluie et prévient tout problème phytosanitaire.

L’entretien de l’endive

Quelle irrigation pour la culture d’endive ?

Après la transplantation, pendant la première semaine, il est conseillé de procéder à des arrosages par aspersion pour faciliter l’enracinement des plantes. La consommation d’eau dépendra du cycle, été ou hiver, du type de sol et du système d’irrigation. Les besoins saisonniers en eau varient entre 1100 m3/ha au printemps et 1400 m3 /ha en été.
 La méthode goutte à goutte avec des ailes de dispersion ou avec des tuyaux perforés à faible débit est le système d’irrigation recommandé en raison de son efficacité élevée et de la possibilité de combiner la fertilisation.

Quel rendement par hectare ?

Compte tenu des pertes importantes de racines et de bourgeons, on peut s’attendre à une production par hectare de 6.000 à 8.000 kg de bourgeons, ce qui revient à 70.000-90.000 bourgeons.
En Italie, les statistiques de 2004 affichent une culture d’endive totale de 11 156 ha avec une production de 2 384 952 q., soit environ 214 q/ha.

Comment faire grossir les endives ? Quel engrais/fertilisant administrer aux endives ?

Dans le cas d’une fertilisation organique : 200-400 q/ha de fumier mature ou d’autres produits d’origine animale et végétale seront appréciés par les plants d’endive.
Le besoin moyen de la culture de l’endive pour les principaux nutriments est, par quintal de production, de 0,50 kg de N, 0,20 kg de P2O5 et 0,55 kg de K2O.
L’azote est administré en doses fractionnées, dont la moitié est généralement livrée à la plante et le reste avant que les feuilles n’aient recouvert le sol (apport maximal 150 kg/ha). L’azote peut également être fourni par voie foliaire, en utilisant des formulations liquides. Le phosphore et le potassium devraient éventuellement être distribués avant le semis ou la transplantation. L’apport en calcium, magnésium et soufre est essentiel. Le calcium améliore la durée de conservation des têtes et le magnésium la coloration ; ensemble, ils contribuent à augmenter la tolérance à la nécrose marginale.
Cependant les caractéristiques du produit les plus appréciées sont influencées par l’administration d’azote : taille de la tête, couleur et consistance des feuilles.

La récolte de l’endive

Quand est-ce qu’on récolte les endives ?

La période de croissance de la plante est d’environ 70-100 jours. Le ramassage des têtes s’effectue en pleine croissance lorsque les plantes ont du cœur avec un nombre élevé de feuilles.

Comment est-ce qu’on récolte les endives ?

Pour ce qui est de la récolte manuelle, les têtes sont coupées à la main au niveau du col, les feuilles extérieures sont nettoyées et rangées dans des cartons. Une récolte mécanique existe (les arracheuses Pouchain par exemple) mais elle demande un investissement financier conséquent.

Comment conserver les endives ?

Pour une bonne conservation, la récolte doit se faire avec des têtes sèches et pendant les périodes chaudes, il convient de pré-refroidir le produit sous vide. Pour éviter la perte de turgescence et la pourriture foliaire, le produit ne doit être conservé au réfrigérateur (0 °C et 90-95% H.R.) que pendant de courtes périodes (max 20 jours) dans des récipients protégés par un film plastique.

Comment blanchir mes pieds d’endives ?

Selon le lieu et le type d’endive, différentes techniques de blanchiment peuvent être utilisées. Ce processus s’effectue dans la dernière étape proche de la récolte, la technique la plus courante consiste à attacher aux extrémités des feuilles de l’endive un élastique (autrefois en osier), de telle sorte qu’elles se ferment ou se groupent, empêchant l’entrée de la lumière et provoquant le blanchiment des feuilles intérieures. Ce procédé s’opère environ 40 à 50 jours après la transplantation. On obtient alors environ 30-40 % de feuilles blanches.

Quels sont les caractéristiques d’une endive de grande qualité ?

  • Aspect global : tête compacte, en particulier dans la partie centrale (cœur plein).

  • Couleur : du vert clair des feuilles extérieures au blanc des feuilles intérieures.

  • Aspect des feuilles : nervures centrales prononcées tendant vers le blanc, feuilles turgescentes de consistance élevée (qui déterminent le croustillant et la sensation de frais)

La masse de l’endive doit être > 150 grammes. Si l’endive comble ces conditions, elle sera commercialisable et très attractive.

 

Les ennemis de l’endive

Quels sont les parasites et ravageurs de l’endive ?

Fondamentalement, l’endive souffre des mêmes maladies et ravageurs que la laitue, mais… avec des nuances. L’invasion par les chenilles nocturnes en été et en automne est une des plus fréquentes et doivent être contrôlées avec les plans correspondants de la surveillance de la population et l’application des produits agrochimiques homologués :

– Spodoptera littoralis (beigne noir).
– Spodoptera exigua (gardama vert).
– Autographa gamma et Chrysodeixis chalcites
– Helicoverpa armigera.

Des problèmes avec les pucerons peuvent apparaitre à la fin de l’hiver, la période de risque commence dans les zones chaudes lorsque les températures moyennes atteignent 15 º. Il faut alors intensément surveiller la présence de ce ravageur, avec des enquêtes tous les 7 jours. Le traitement doit être appliqué dès que les premiers individus sont détectés.

En ce qui concerne les thrips, l’espèce Frankliniella occidentalis affecte la culture de l’endive depuis la fin des années 80.

Quels sont les maladies qui peuvent affectées l’endive ?

Il existe plusieurs maladies fongiques qui affectent cette culture et, selon les conditions climatiques son incidence. La moisissure est causée par le champignon Bremia lactucae. Lorsque les températures sont d’environ 15 ºC et l’humidité de l’air est élevée (la superficie de la feuille est humide une grande partie de la journée), il prolifère.
La pourriture grise produite par le champignon Botrytis cinerea est la maladie la plus fréquente après la récolte. Elle se développe lorsque la température augmente à la fin de l’été (18 à 20 ºC) et qu’il y a une humidité ambiante élevée ; parfois causée par une irrigation excessive et des engrais azotés.
Avec des températures supérieures à 30 ºC et un sol humide, un pourcentage élevé de sclérotes est détruit.