POMMIERS BIO

POMMIERS BIO : SCIONS DE 2 ANS

Variétés et prix

Prix unitaire HT selon la quantité

Période de livraison

Début des livraisons
Période de livraison
Semaine 49
Novembre – Mars

Quelle variété de pommes planter ?

Il existe de nombreuses variétés de pommes que l’on peut planter en France et en Europe.

Parmi les plants populaires, on peut citer :

Il en existe cependant beaucoup d’autres variétés puisque l’on estime qu’il y a plus de 10 000 sortes de pommes dans le monde (dont 1284 inscrites au catalogue communautaire européen et 192 au catalogue français).

On va choisir son pommier en fonction du marché, du mode de commercialisation préféré, de la production, de la résistance du plant aux maladies, etc.

Choix du sol

Pour bien sélectionner le sol qui acceptera les plants de pommier, il est nécessaire de procéder à une analyse physico-chimique du sol pour mesurer ses éléments nutritifs, son pH, etc.

Fertilisation

On estime qu’un apport d’azote de 40 unité est un bon compromis. On effectue l’apport à l’automne et entre janvier et mars.

En fonction de l’analyse du sol, on pourra réaliser d’autres apports.

Remarque : les apports se font sous forme organique en agriculture biologique.

Comment planter dans son verger ?

Il existe différents modèles de verger de pommiers.

On peut mettre en place un modèle de verger productif qui va avoir environ 2000 plants par hectare.

Un autre modèle consiste à planter environ 800 arbres et est appelé modèle extensif.

Les coûts sont plus faibles pour un verger en modèle extensif et sa faible densité permet une meilleure résistance aux parasites.

Comment récolter les pommes ?

récolte des pommes pommiers bio

Les pommes se récoltent à partir de l’été jusqu’en automne.

En agriculture biologique, le calibrage et le conditionnement sont peu contraignants sauf si vous souhaitez travailler pour la grande distribution qui peut exiger des règles plus strictes.

Entretien de la ligne de plantation

Si vous laissez pousser trop de plantes autour de vos pommiers, vous allez créer une concurrence entre les plants qui vont avoir besoin des mêmes ressources du sol (minéraux, eau, etc) et favoriser le risque campagnols.

Pour les plantations plus jeunes, vous pouvez utiliser du BRF (Bois Raméal Fragmenté) à étaler au pied des plants pour limiter la pousse de l’herbe.

Pour les vergers plus âgés (4 ans et plus), vous pouvez mettre en place un enherbement permanent. Il faudra cependant veiller à entretenir le verger pour limiter la progression des hautes herbes.

Désherbage thermique

Vous pouvez utiliser un désherbeur thermique pour venir à bout des vivaces. Mais ce système a quelques inconvénients : il représente un coût de mise en œuvre important et son utilisation n’est pas évidente.

Désherbage mécanique

Vous pouvez utiliser un outil comme une faucheuse même si le rendement est assez faible.

La technique de désherbage la plus répandue reste la lame et le travail au sol qui permet de lutter contre les campagnols et un enfouissement des matières organiques.

Taille des pommiers

La taille des pommiers est quelque chose de très important qui va contribuer directement à la qualité de votre récolte.

L’objectif est de créer les conditions optimales pour la meilleure production possible de l’arbre.

Pour réaliser un éclaircissage mécanique, vous pouvez utiliser une machine comme une Darwin (disponible en 3 modèles : 200, 350, 300).

Néanmoins, le plus souvent on réalise cette intervention manuellement pour plus de précision.

pommiers bio biologique verger

Irrigation des pommiers

On peut mettre en place une irrigation (si besoin en eau avéré).

On favorisera alors l’apport en eau sur une grande surface pour développer les racines de plants.

Maladies et ravageurs du pommier

Les principaux ravageurs sont :

  • Pucerons cendrés
  • Pucerons lanigères
  • Zeuzère
  • Capua
  • Carpocapse
  • Anthonome
  • Hoplocampe
  • Tigre du poirier

Les principales maladies du pommier sont :

  • Tavelure
  • Oïdium
  • Maladie de la suie

Il existe également des maladies qui touchent les pommes durant leur conservation.

Il y a les maladies de micro-blessures qui sont le résultat d’une contamination dans le verger, à la récolte ou au moment du conditionnement : Penicillium expansum, Botrytis cinerea, Monilia fructigena, Rhizopus stolonifer, Alternaria alternata, ou encore Phytophthora.

Il y a aussi parfois des champignons qui pénètre par les lenticelles du verger. Ces maladies lenticellaires sont : Gloeosporium, les tavelures tardives et Fusarium spp.