Plants Pommes de terres Biologiques

Plants Pommes de terre Biologiques

Variétés et prix

Prix unitaire HT selon la quantité

Commander vos plants de Pommes de terre Bio

Informations sur les plants de Pommes de terre Bio

Fiche technique : Les pommes de terre

La pomme de terre (Solanum tuberosum), appartenant à la famille des Solanacées, est une plante sarclée nettoyante mais consommatrice d’humus. Originaire des Andes, où elle était cultivée par les Incas. Il a fallu attendre 1570 pour que les conquistadors rapportent la plante en Europe.

La pomme de terre se plante sur un terrain neutre ou à la suite d’une légumineuse / d’une céréale avec une rotation de 4 à 5ans. Cela permet :

  • D’amoindrir l’épuisement des nutriments du sol
  • De freiner l’avancée des ravageurs et parasites (rhizoctone, la gale commune, les nématodes…)
  • De limiter les différentes maladies (mildiou, virus…)

Les plantations se font entre le mois d’avril et le mois de juin. Dans les régions les plus douces, la plantation peut attendre jusqu’à mi-mars. Dans les régions plus hautes, un bon jardinier conseille d’attendre la floraison des Lilas. La plantation des variétés vigoureuses et des gros calibres s’effectue dans un premier temps. Les petits calibres et les variétés sensibles seront plantés lorsque la terre sera plus réchauffée.

Lors de la préparation du terrain, la terre doit être bien affinée,  ameublie en profondeur (15 à 20cm) et riche mais sans surplus d’azote. Plantez les pommes de terre en plein soleil, quand le sol se maintient une température de 10° et que les risques de gel sont écartés.

Le rendement optimal est estimé avec ces références :

  • Espace entre les lignes de culture de 70 cm
  • Positionner un tubercule tous les 40 cm
  • Enterrer la pomme de terre à 10 à 15 cm de profondeur

Les plants prégermés et les plants germés sont prêts à l’emploi. Il vous suffit de reboucher sans casser les germes orientés vers le haut.

En revanche, pour les plants non-germés, ils doivent être levés de leur dormance. Il est nécessaire de les faire germer dans une caissette en posant les tubercules en l’air pour qu’ils reçoivent un maximum de luminosité durant environ un mois à une température comprise entre 5 et 10°C.

Il existe un cas particulier pour les pommes de terre primeur : il est préférable de les planter dès le début du printemps et de préférence sous un tunnel.

Il est inutile d’arroser car le surplus d’eau et la présence d’eau stagnante peut abimer les tubercules. Ces derniers possèdent les réserves naturelles suffisantes pour grandir.

Au stade de 30-40cm de hauteur, buttez les plants afin que les tubercules se forment loin de la lumière. En plus, cette opération permet d’aérer le sol et d’éliminer les mauvaises herbes. Autour de chaque plant, faites une butte de terre de 20cm de haut. L’opération se réitère potentiellement chaque mois, particulièrement si les pommes de terre sortent progressivement du sol. La récolte se fera 60 à 150 jours après la plantation, et selon les variétés.

 

L’échec le plus commun dans la culture de pomme de terre est la maladie du « mildiou ». Il est donc préférable d’appliquer un pré-traitement en pulvérisant de la bouillie bordelaise quand la plante mesure environ 30 ou 40 cm au rythme de toutes les 2 ou 3 semaines.

Cette étape est réalisable même pour les produits certifiés BIO destinés à la revente. Il suffit de suivre une des méthodes ci-dessous :

  • Désherbage par buttages successifs : peu coûteux, efficace mais long et physique.
  • Désherbage par brûlage thermique : efficace mais coûteux et lent.
  • Désherbage par herse étrille : peu coûteux, efficace et rapide.

La récolte des pommes de terre est effectuée en arrachant les tubercules avec une fourche. Les pommes de terre sont séchées à même le sol pendant une journée avant d’être stockées. Pour la conservation, il y a quelques points à respecter :

  • Le lieu de d’entreposage doit être nettoyé entre chaque saison.
  • Avant les chutes de températures, les féculents sont idéalement triés, séchés et cicatrisés. Pour ces deux dernières étapes, il est important de les stocker dans un lieu aéré et tempéré
  • Une fois le séchage et la cicatrisation terminé, les pommes de terre seront mises au frais (de préférence en frigo avec une descente progressive de la température).