PLANTS DE GROSEILLES

GROSEILLIERS BIO : PLANTS DE GROSEILLES


Prix unitaire HT selon la quantité

Exemple : Pour l’achat de 100 plants groseilliers Versaillaise Blanche biologiques, le prix sera de 2,24€ HT par plant. Soit un total de 224,00€ HT.

La groseille, qu’est-ce que c’est ?

Notions de base à propos du groseillier et de son fruit

La groseille est le fruit de différentes variétés de groseillier, arbustes jusqu’à 2 m de haut, de la famille des saxifragacées, herbacées et ligneux qui poussent spontanément dans les régions tempérées et froides. Les fruits poussent sous forme de petites grappes et sont semblables aux raisins, mais beaucoup plus petits en taille. Les groseilles sont en fait des baies globulaires de 0,5 -1 cm de diamètre, regroupées en grappes de 10 à 35 fruits. La groseille a une pulpe charnue et juteuse, au goût acide. Sa couleur varie selon les espèces, allant du rouge au violet foncé. Elle est pleine de minuscules graines, qui peuvent être consommées sans inconfort ni conséquence. Ces fruits sont originaires d’Asie et d’Europe, et on peut les voir à l’état sauvage en bordure des routes ou des torrents. Les groseilliers poussent dans des sols humides et dans certains cas on les trouve à 1 500 m d’altitude. Ils mûrissent pendant les mois d’été et d’automne.

Le groseillier est un arbuste vivace à longue durée de vie : 15-30 ans. Ses racines sont très ramifiées et s’approfondissant jusqu’à 60 – 100 cm. Il produit des petites fleurs, hermaphrodites et autofertiles.

Quels sont les propriétés et vertus de la groseille ?

On peut l’acheter en août et septembre en tant que produit frais. Source de nutriments, ce fruit a une faible valeur calorique, il est donc idéal pour les régimes amaigrissants. Comme toutes les baies sauvages, la groseille fournit des quantités généreuses de vitamine et de fibres, qui aident à améliorer le transit intestinal. En ce qui concerne les minéraux, le potassium se distingue -qui favorise le bon fonctionnement nerveux et musculaire-, le fer -qui renforce le système cardio-vasculaire-, le calcium et le phosphore -qui veillent à la qualité des os et des dents-, et le soufre -qui a une action antioxydante-. Les groseilles sont également riches en substances polyphénoliques, qui améliorent la circulation.

La groseille blanche, en raison de sa forte teneur en acide malique, soulage les troubles urinaires, car elle aide à acidifier l’urine. Il donne également de très bons résultats pour améliorer les symptômes du rhume.


Quelles variétés de groseilles choisir ? Quelles différences entre les groseilles rouges et les groseilles blanches ?

Les groseilles à maquereau ont des caractéristiques qui les différencient plus facilement des autres espèces. Ce sont généralement des plantes plus rustiques et moins exigeantes en fertilité.
Globalement, les arbres à cassis, groseilles, groseilles à maquereau sont plutôt facile à vivre… le choix se fera donc en fonction de vos goûts personnels ! Notez que les groseilles blanches sont nettement moins acides que les rouges… l’acidité pouvant rebuter plus d’un, le choix de la variété versaillaise blanche pourrait être judicieux.

 

Quel rendement pour mon groseillier ? Combien de groseilles par pied ?

Le rendement moyen des cultures stabilisées à partir de la troisième année d’implantation, varie de 2 à 4 kg par plante/an pour les groseilles à maquereau et de 1 à 2 kg par pied pour les groseilles et les cassis. On arrive à des résultats atteignant 700-1000 kg/1000m² par an.

L’avant plantation du groseillier

Comment se passe la pollinisation, floraison ?

La pollinisation croisée (générée par les abeilles), améliore la pollinisation, avec une augmentation de la productivité. C’est pourquoi l’installation de 5 à 8 ruches/hectare (selon la zone) est bénéfique. Les pluies, les vents et les gelées pendant la floraison génèrent des grappes de mauvaise qualité, avec peu de baies, des groseilles à maturité inégale et des tailles différentes dans la même grappe. Le déplacement est le produit d’un effet environnemental par lequel les fruits sont avortés pendant leur nouaison, laissant des grappes clairsemées, des fruits incomplets.


Quel type de sol pour la culture des groseilles ?

Les groseilles ont besoin de sols très bien drainés. Éviter les sols inondables. Recherchez les sols partiellement argileux (groseilles classiques) et les sols meubles, plus sableux (groseilles à maquereau). L’acidité idéale se situe dans une plage d’un pH de 5,5 à 6,5 et peut tolérer jusqu’à 7,5. Les sols salins et alcalins ne sont pas tolérés. Les groseilliers nécessitent un apport élevé en matière organique. Les sols doivent être profonds, entre 0,45 et 0,60 m est suffisant, idéal jusqu’à 1 m.


Quel climat pour les groseilliers ?

Préférez le soleil le matin et la mi-ombre l’après-midi. Il devrait y avoir une bonne circulation d’air (une mauvaise circulation favorise les maladies fongiques et les dommages causés par le gel). Les groseilliers sont très résistants aux gels d’hiver extrêmes (-30 à -35 ºC) mais sont extrêmement sensibles à la forte chaleur, les dommages aux feuilles et aux fruits avec des températures supérieures à 35 º C sont légions. Ils ont besoin de 120 à 140 jours sans gel pour accomplir leur cycle végétatif. Il faut de 70 à 90 jours à l’abri du gel pour que les fruits arrivent à maturité. Ils ont besoin d’heures froides de 800 à 1800 heures selon le cultivar.


Comment préparer le sol pour la culture du groseillier ?

Ne jamais planter dans des sols où d’autres baies (fraises, framboises, mûres ou bleuets) ou solanacées (pommes de terre, tomates, poivrons, aubergines, etc.) étaient déjà cultivées.

Labourer la terre avant ?

Effectuer des travaux en profondeur (à l’aide d’une charrue/sous-soleuse), en laissant le sol bien labouré et aéré.

Comment fertiliser les groseilliers ?

En automne/hiver, fertilisez directement sur le rang de plantation et sur une largeur allant jusqu’à 1 m, du fumier sec composté. S’il est décidé de fertiliser avec un engrais chimique, appliquer 150 à 200 grs/m2 de nitrate d’ammonium, ou Triple 15 (NPK), ou phosphate diamant, en étalant le granulé sur la largeur de la bande dans la rangée de la culture, quelques jours avant la plantation. Avant de planter, passer un motoculteur sur les rangs fertilisés, afin d’homogénéiser et de bien mélanger avec le sol original.

 

La plantation du groseillier

Où acheter mes plants de groseilliers ?

Utiliser des plants de groseillier provenant de pépinières qui certifient la santé, la qualité et l’origine variétale. Privilégiez des groseilliers avec un bon et abondant développement racinaire, qui ont deux tiges vigoureuses ou plus par plante.

Quand planter les groseilliers ?

Époque de plantation : de l’automne au printemps. Plantez les tiges des plantes 5 à 8 cm plus profondément que la marque avec laquelle elles proviennent de la pépinière, de façon à favoriser rapidement la formation d’arbustes à plusieurs tiges. Hydraté vos plants de groseilliers quelques heures avant leur plantation et arroser de nouveau une fois ceux-ci plantés.

Quelles distance gardée entre les deux plants de groseillier ?

Distance entre les plantes : 0,80 à 1,20 m.
Distance entre rangs : 2 à 3,30 m (maintenez une plus grande distance en fonction de la largeur de vos machines disponibles).

L’entretien des groseilliers

Quelle quantité d’eau ? Quel type d’irrigation pour le groseillier ?

Leur besoin en eau en pleine phase de production est d’environ 30 mm par semaine. Le sol doit rester humide en permanence, en évitant la déshydratation.

Le système d’irrigation le plus approprié est l’irrigation goutte à goutte, en installant deux tuyaux, un de chaque côté des rangées de plantes, avec des goutteurs espacés tous les 20 – 30 cm.  L’irrigation gravitaire peut également être utilisée avec succès, en évitant l’inondation prolongée du sol.


Pailler les groseilliers ?

L’utilisation d’un paillis est recommandée, il peut être naturel, l’installation d’environ 5 à 10 cm d’épaisseur de paille, sciure de bois, écorce de pin, aiguilles de pin ou copeaux a déjà fait ses preuves. On peut également utiliser du polyéthylène noir de 50 à 80 microns d’épaisseur. Il sera alors nécessaire de faire des trous où chaque plante sera située.

Plantation de groseilliers avec bâchage de polyéthylène

Tailler les groseilliers ?

Il convient de tailler les plants à la chute des feuilles ou avant le bourgeonnement (taille tardive).
Les meilleurs fruits sont produits dans du bois vieux d’un an (annuel).

Conservez une moyenne minimale de 10 à 12 pousses annuelles par arbuste mûr et choisissez les plus vigoureuses, coupez le reste. Maintenez des branches fructueuses jusqu’à environ 3 ans.


Comment tuteurer les plants de groseillier ?

La culture de la groseille nécessite des éléments de soutien. Le système de jalonnement nommé « Seto » est constitué de piquets de 1,80 m de hauteur au-dessus du sol, espacés d’environ 6 m, sur lesquels sont maintenus 3 fils avec des agrafes (ou crampillons) : le premier à 0,60 m de hauteur, le second à 120 cm et le troisième sur la tête du pieu. Un cordon vertical peut être formé avec chaque plante, ou trois cordons par plante. Dans tous les cas, trois cordons verticaux par mètre de ligne doivent être placés. Par rapport à l’arbuste libre (sans tuteurage), ce système présente l’avantage de faciliter la récolte, la taille, la lutte contre les maladies et la maturation des fruits. Par contre, l’installation est coûteuse en raison de l’installation de poteaux et de fils. Si chaque arbuste est formé d’une seule tige principale, il est dirigé verticalement, en l’attachant aux fils et lorsqu’il passe le plus haut, il est dévié sur une branche latérale. Toutes les pousses provenant des racines ou de la partie inférieure de la tige doivent être enlevées à ras. Les zones latérales sont contrôlées par bouturage afin qu’elles ne se croisent pas avec celles des plantes voisines.

Système en espalier ?

Les espaliers sont installées avec des poteaux tous les 8 m, répartis en 3 fils situés tous les 0,50 m entre eux et dégagés de 0,50 à 0,60 m du sol environ. La densité de plantation en installant des plantes tous les 80 cm entre elles et tous les 3 m entre les rangées est de 4 375 plantes par hectare.

Laisser croître le groseillier sans tuteur et piquet ?

En forme de buisson libre, la densité de plantation traditionnelle, en plaçant les plantes à 1 m entre elles et à 3 m entre les rangs, est de 3 350 plantes par hectare.


Quel engrais pour les groseilles ?

Pour les groseilliers adultes, à partir de la 3ème année, apport annuel d’azote : 120 à 150 grs/ m2. Un excès favorise le développement des maladies.
Besoins en potassium : apports annuels de 60 à 80 grs/ m2. N’utilisez jamais de chlore ou de chlorure de potassium, les groseilles sont sensibles à cet élément.
Engrais générique et dose générale recommandée : NPK 10-10-10 ou similaire, à un taux de 180 à 230 grs/m2 de rang de culture, ou par plante.
Dans tous les cas, étaler le granulé autour des plantes, à environ 5 cm de la tige et pas plus de 50 cm de l’axe (tiges). Le total doit être dosé en trois applications égales. Une première application lors du bourgeonnement, une deuxième application à la fin de la floraison, et une troisième et dernière application, à la fin de la récolte. Si vous voulez remplacer la fertilisation chimique par de l’engrais organique (culture biologique ou autre), vous devez appliquer en automne 4 à 6 kg de fumier sec et composté par plante ou par mètre carré de rang de culture, en l’intégrant dans le sol.

Lutter contre les mauvaises herbes ?

Dans le cadre d’une culture de groseilles biologiques, la lutte contre les mauvaises herbes dans les rangs et entre les plants se fait à la main, à l’aide de houes bien aiguisées. Vous n’aurez pas besoin de désherber si vous avez posé un paillage organique ou plastique.

 

Les maladies et parasites du groseillier

  • Anthracnose : Il se présente par des petites taches foliaires de couleur brune, qui peuvent également apparaître dans les pousses, les tiges fructueuses et les groseilles. Sa plus grande prolifération se produit en été, causant une défoliation importante des groseilliers.
  • Oïdium : L’oïdium se rencontre souvent chez les groseilles à maquereau et le cassis. Une pubescence blanchâtre est perçue au printemps dans les bourgeons, les feuilles, les tiges et les fruits.
  • Les pucerons : Ils sont de couleur vert jaunâtre et sont installées sur la face intérieure des feuilles. Ces dernières gonflent, s’affaiblissent et meurent.
  • Les chenilles : De couleur verte claire ou avec des taches noires foncées, elles sont fréquentes au printemps chez les groseilles et cassis. Elles provoquent des dégâts sur les feuilles causant la défoliation. On peut lutter biologiquement ave le Bacillus thuringensis.

Parmi les dégâts non parasitaires, l’on peut citer ceux-ci :

  • Dégâts causés aux groseilles par un fort ensoleillement.
  • Perte de groseilles due au gel.
  • Dommage des groseilles par le vent.
  • Glissement de terrain.
  • Dégâts causés aux groseilles par les oiseaux.

La récolte des groseilles

Quel indice de maturité pour les groseilles ?

Les groseilles doivent être mûres à 100% lors de la cueillette : c’est-à-dire rouge et turgescente.

Comment récolter les groseilles ?

Pour être commercialisée sous forme de fruits frais, la groseille est récoltée en grappes, tandis que la groseille à maquereau est récoltée en fruits isolés. Une fois récoltées, les groseilles doivent être traitées thermiquement pour abaisser la température en provenance du champ et ensuite maintenir une chaîne du froid entre 0 et 2 º C, jusqu’à la commercialisation. Pour l’exportation à l’état frais, les grappes de groseilles doivent avoir un minimum de 10 groseilles, qui doivent être de gros calibre et uniformes dans la grappe. Les récipients utilisés sont des pots en PET de 170 grammes chacun, emballés dans des barquettes en carton ondulé de 12 pots par barquette.
Pour l’industrie, le cassis et la groseille peuvent être récoltés égrappés, nettoyés et conditionnés en sacs polyéthylène de 80 à 100 microns, dans des cartons ondulés de 10, 15 ou 20 kg d’épaisseur. La congélation de la groseille se fait à -18 º C et l’humidité doit se maintenir entre 90 et 95%. La groseille à maquereau est récoltée comme un fruit isolé, elle peut être congelée et ensuite égrappée à la machine ou à la main, nettoyée et conditionnée de la même manière que les autres groseilles.

 

Vente de grappes de groseilles fraîches dans des barquettes en PET de 170g avec couvercle

 

Quelle durée de conservation pour les groseilles ?

  • Conservation approximative pour les groseilles et cassis : 1 à 4 semaines
  • Conservation approximative pour les groseilles à maquereau : 2 à 4 semaines
  • Conservation en chambre à atmosphère contrôlée : 6 mois
  • Conservation en fruits congelés : 1 an

 

Groseilles gelées en vrac